Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Auteurs maison

Les bonus de la saison
Rémi De Vos : Beckett passe son permis de conduire

Sa pièce Toute ma vie j'ai fait des choses que je ne savais pas faire, mise en scène par Christophe Rauck, est en ce moment à l'affiche au Rond-Point. Remi De Vos écrit à la demande, quand des acteurs, des metteurs en scène ou des théâtres lui commandent un texte. Parfois, rarement, il se commande lui-même une pièce. Mais là il est nettement moins rapide. Par exemple ça fait des années qu'il écrit dans sa tête une pièce sur Beckett. Beckett qui passe son permis de conduire pour s'enfuir au Maroc... Il avait pu rencontrer Beckett une fois à la fin de son adolescence, mais ça n'a rien à voir. Sa chambre de jeune acteur était remplie de portraits du grand Samuel. Beckett lui a juste demandé s'il écrivait. Non. Remi ne s'y est mis qu'à l'âge de 30 ans. Parce qu'on le lui avait demandé.

Propos recueillis par Jean-Daniel Magnin en avril 2014 lors de la programmation d'Occident, autre pièce de Rémi De Vos, mise en scène par Dag Jeanneret


À lire aussi...
 Auteurs maison 
Le 04/11/2014
Qu'importe le flacon
Article paru conjointement dans Le 1 n°30

Hier, au comptoir d'un bistrot parisien quai des Célestins, un Américain, médecin de son état, amoureux de Paris et des vins français, m'expliquait avec un accent yankee que le chablis dont il s'abreuvait faisait chanter ; qu'il y a quinze ans, quand il venait à Paris, personne ne comprenait l'anglais et qu'aujourd'hui tout le monde le parle. « Tu es content ou non ? ». A vrai dire, la langue m'importe peu, c'est ce qu'elle véhicule qui m'importe. Si parler anglais rend plus intelligent, parlons anglais. Si l'italien et l'espagnol, mêlant leur vocabulaire au nôtre, nous permettent de mieux dire l'amour de l'art ou l'amour tout court, accueillons-les à cœur ouvert. Si la grammaire allemande s'empare de la nôtre, nous permettant ainsi de mieux exprimer les tréfonds de notre âme, vive l'allemand. Une langue, c'est d'abord l'esprit. Si une autre vient l'enrichir en pensée, l'échangisme me semble salutaire. Quelques mots d'arabe par exemple dans le dernier livre de monsieur Zemmour auraient rendu son français moins odieux. Pas d'inquiétude. Que les puristes, les intégristes du Littré se rassurent, notre langue dès qu'elle est lumière n'a besoin d'aucune frontière pour la protéger. Rabelais, Racine, Nerval, Queneau, Guyotat et quelques autres s'en chargent, rappelant à tous qu'elle aide à vivre les hommes. Cet article est paru
dans le n°30 de l'hebdo Le 1
partenaire de ventscontraires
et du Théâtre du Rond-Point
 
 Auteurs maison 
Le 06/03/2014
 
 Auteurs maison 
Le 30/03/2013
Que des vivants
Voici quelques spectateurs ravis d'avoir vu La Maison d'os de Roland Dubillard, dans la spectrale et truculente mise en scène d'Anne-Laure Liégeois. On vous aura prévenu : du Rond-Point on ne ressort pas indemne - si toutefois on parvient à en ressortir. Car il y a tant de choses à y voir et tant de belles rencontres à y faire. Ventscontraires.net, c'est la 4e salle du Rond-Point projetée dans les airs, pour que vous aussi soyez des nôtres sans bouger de chez vous...
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
898 art.
 
 Vedettes etc.
560 art.
 
 Confs & Perfs
589 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
180 art.
 
 Presse
65 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point