Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Auteurs maison

Paul Fournel
Famille recomposée

– Le week-end, tu vas chez ton schtroumpf ou chez ta schtroumpf ?

– Ça dépend. Le plus souvent je vais chez mon schtroumpf, mais je vais chez ma schtroumpf aussi, seulement c’est plus petit

– C’est plus loin aussi ?

– Mais je peux aussi bien aller chez le schtroumpf de mon schtroumpf. C’est là que je vais le plus souvent en fait. Il a une grande baraque.

– C’est vrai que ton schtroumpf a un nouveau schtroumpf. J’avais oublié. Ca fait longtemps qu’ils sont ensemble ?

– Assez.

– Et tu t’entends bien avec le schtroumpf de ton schtroumpf ?

– Pas vraiment.

– Tu t’entends mieux avec le schtroumpf de ta schtroumpf ?

– Pas vraiment non plus. J’aimais mieux quand mon schtroumpf était avec ma schtroumpf.

– C’était plus simple.

– Pas vraiment parce que je n’étais pas certain que mon schtroumpf était vraiment mon schtroumpf, si tu vois ce que je veux dire. J’ai eu des doutes dès le début.

– Mais tu es le schtroumpf de ta schtroumpf au moins ?

– En principe.

– Pourquoi « en principe » ?

– Parce que je sais qu’il y a une schtroumpf porteuse dans ma schtroumpf.

– Mais alors, dans ce cas, même si tout le monde croit qu’elle est ta demie schtroumpf, la Schtroumpfette n’est peut-être que ta quart de schtroumpf ?

– C’est possible. Il faudrait vérifier auprès du schtroumpf de mon schtroumpf. Il doit le savoir, mais il n’en parle jamais.

– Tu t’entends bien avec lui pourtant…

– C’est un bon schtroumpf, mais je préfère mon vrai schtroumpf. Tout ce monde autour de son schtroumpf fait beaucoup trop de bruit. Il ne faut pas oublier qu’il a cinq schtroumpfs de son côté.

– Tu as ta chambre à toi, au moins ?

– J’en ai six. Bien équipées. Une dans chaque maison.

– Tu partages avec ta demie schtroumpf ?

– Ou avec un de mes schtroumpfs, ça dépend.

– Et ça se passe bien ?

– Oh oui. Ce qui est dur c’est quand mon schtroumpf s’allume avec le schtroumpf de mon schtroumpf. Ils ont du mal à se supporter.

– Mais c’est pourtant son schtroumpf !

– Justement ! Ca serait trop simple. Si tu crois que les schtroumpfs s’entendent simplement parce qu’ils ont le même schtroumpf, tu rêves ! Il n’y a pas pire schtroumpf que le schtroumpf légitime. Je ne peux pas supporter le petit schtroumpf à son schtroumpf, par exemple. « Mon petit schtroumpf » par-ci, « mon schtroumpfinet » par là… Et c’est pourtant le plus gentil ! Ma demie-Schtroumpf l’adore ce schtroumpfion.

– Mais toi au milieu de tout ça, tu te sens comment ? Extérieurement, ça a l’air très compliqué, mais intérieurement ?

– Je me sens schtroumpf.


À lire aussi...
 Auteurs maison 
Le 18/03/2015
 
 Auteurs maison 
Le 12/06/2011
 
 Auteurs maison 
Le 29/09/2017
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
927 art.
 
 Vedettes etc.
576 art.
 
 Confs & Perfs
641 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
196 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point