Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Je lance ma chronique

Benjamin Oppert
Retour en Mésopotamie
A propos de la destruction au bulldozer par Daesh de la cité antique de Nimroud et du saccage, entre autres, du musée de Mossoul, j'ai des pensées troublées pour mon arrière-arrière grand-père, Jules Oppert (1825 - 1905), qui a participé aux fouilles et à la découverte de ces oeuvres et de cette civilisation. Il restera comme le déchiffreur français de l'écriture cunéiforme. Sur les monuments, il a pu lire et traduire le récit d'un souverain : « Je pris les villes de Sikhisasih, Bet-Tamoul, Bet-Sukki, Bet-Sidi, les capitales. J'y fis un massacre, et j'en emmenai des prisonniers. Je détruisis les villes, je les démolis, je les brûlai par le feu. » Et Jules ajoute : « Il n'hésita pas à détruire les oeuvres de prédécesseurs qu'il regardait comme illégitimes ». ...
À lire aussi...
 Je lance ma chronique 
Le 01/04/2015
 
 
 Je lance ma chronique 
Le 27/11/2014
 
"Frotechklam"
Le président s'avança au micro. Son image s'affichait sur toutes les chaînes en direct. Il s'éclaircit la gorge, laissa passer un silence. Il prit sa respiration et lança : "Frotechklam...". Sa voix restait en suspens. En surimpression sur l'écran, la traductrice en langue des signes n'avait pas encore bougé un doigt. Il inspira à nouveau et répéta : "Frotechklam". Point final. "Merci", ajouta-t-il. Le drapeau national apparut sur l'écran, l'hymne retentit. Le Palais envoya dans la foulée un communiqué à toutes les rédactions pour préciser l'orthographe du mot. Il fut abondamment commenté sur les réseaux, les éditorialistes s'interrogèrent les uns les autres, les commentateurs en nourrirent leurs commentaires : "Frotechklam". Le Président refusa d'expliquer. Au bout d'une semaine, les premiers t-shirts arborant le mot furent imprimés et connurent un succès foudroyant. Un groupe de rock composa le morceau "Klam-klam" qui devint son premier tube. Au bout d'un mois, on comptait pas moins de 8000 bébés prénommés "Frotechklam", garçons ou filles. Cela désigna aussi le nouveau plat national, qui éclipsa toute autre forme de gastronomie. Il n'y eut progressivement plus qu'un type de voiture : la Frotechklam (existe aussi en version sport). Les chaussures, les chemises et les imperméables laissèrent place à des frotechklams de différentes tailles. Loisirs ? Oui mais essentiellement frotechklam (individuel ou collectif). Cinéma ? 23 millions d'entrées pour "Frotechklam contre Frotechklam", une comédie dramatique tout public. Chaque famille passa le test de la compatibilité-frotechklam, effectué très simplement à domicile.
Un jour, un académicien de l'Institut Frotechklam, nouvellement créé, remarqua que plus de 17900 mots avaient perdu leur usage au profit de "frotechklam". Son article circula mais fit peu de bruit, chaque Frotechklam étant occupé à son frotechklam ou à son frotechklam, selon les cas, et préférant penser au frotechklam du frotechklam. C'est humain. 
 
 Je lance ma chronique 
Le 22/02/2011
 
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
922 art.
 
 Vedettes etc.
570 art.
 
 Confs & Perfs
636 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
183 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point