Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Archives

Thomas Vinau
Deux villes sur un banc
Toute une population vit à l'intérieur de nous. Une ville de choses, d'idées, de sentiments, qui se croisent et circulent comme dans un centre commercial. Nous sommes de grands bâtiments usés. des odeurs et des souvenirs, des principes et des théories se croisent le matin dans l'escalier de service. Nous sommes de grands bâtiments trop clos. Nous aimons la tiédeur confortable de nos pièces fermées. Certains s'aménagent de délicieux cercueils molletonnés. Certains se laissent délabrer. Certains sifflent en retapant le plancher. Je souhaiterais sincèrement, de toute ma tendresse, que chacun d'entre nous ouvre les fenêtres de ce grand bâtiment. Qu'il laisse entrer l'air, l'eau de pluie, les pigeons sur le parapet. Qu'il laisse entrer les cris d'enfants qui viennent des autres bâtiments. Qu'il s'attardent sur le balcon. Qu'il regarde un peu de l'autre côté de la rue, sans juger, les passants, les sourires, les plantes du jardin d'à côté. Ce serait comme deux villes qui viendraient s'asseoir sur un banc, à l'ombre d'un tilleul, pour palabrer en déboutonnant le premier bouton de chemise. 
À lire aussi...
 Archives 
Le 09/07/2011
Circulaire, y a rien à voir !
Alain est ravi ! La nouvelle circulaire de Claude Guéant sur la « participation citoyenne » de lutte contre la délinquance le conforte dans sa pratique quotidienne de vigilance du voisinage. Depuis le départ en vacances des Bertoux (N°187 de la rue)  il y a quinze jours, il a déjà repéré plus d’une trentaine de comportements étranges et d’évènements suspects, tous bien consignés dans sa boîte à fiches. Ainsi il a pu remarquer qu’un jour sur deux, un autre voisin (un grand frisé caucasien d’1m72 environ, la quarantaine, yeux marrons/vert, habitant le n° 185) pénètre chez les Bertoux pour soi-disant « arroser les plantes »,  voire pour « relever le courrier », ou encore « nourrir le chat »…mais Alain n’est pas dupe, Alain sait qu’il œuvre pour la Patrie  et que la palme de « collaborateur occasionnel du service public » est à la clef ! Vacanciers partez tranquille, Alain veille au grain et Guéant est content !
 
 Archives 
Le 16/02/2012
La laitière jouant du tambourin Guayaki
"Juste pour emmerder Luc Ferry !"
 
 Archives 
Le 24/11/2011
A l'économie
Par Fukushima ! Appelons un chat un chat et déclarons-le tout net : votons directement au second tour des élections en mai prochain. Par ces temps de crise, alors que la priorité est à l’économie, épargnons le temps perdu aux candidats qui n’avouent pas sous la lumière des media leur immédiate vassalité. 
L’idéal étant bien sûr de faire nommer directement les gouvernants par les agences de notation.
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
927 art.
 
 Vedettes etc.
576 art.
 
 Confs & Perfs
641 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
196 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point