Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Archives

Paul Martin
Just grow it

À lire aussi...
 Archives 
Le 05/07/2014
Le travail, c'est lassant
Thé ?
– J'ai beaucoup de chance, car j'ai pu faire de mon hobby une profession.
– Ça alors, quelle chance !
– Oui. Je viens de le dire. C'est un réel plaisir, car jamais je n'ai l'impression de travailler. Tous les matins, je suis heureux de me lever.
– Même en cas d'insomnies ?
– Mais monsieur, quand on aime son travail, on n'a jamais d'insomnies.
– Même quand vos voisins ont joué du tambourin toute la nuit ?
– Mais monsieur, quand on aime son travail, on n'a pas de voisins !
– Même quand votre splendide épouse Inge décide à brûle pourpoint de vous faire réviser 19 positions différentes du kama sutra au cours de la même nuit ?
– Ah, je vous vois venir, vous aimeriez que je vous réponde "mais monsieur, quand on aime son travail, on n'a pas de splendide épouse" !
– Oui.
– Aucun lien. Elle ne supportait plus les voisins alors elle est partie refaire sa vie avec leur tambourin.
– C'est triste.
– Non, quand on aime son travail, on n'est jamais triste.
– Et quel est ce hobby ?
– La comptabilité analytique.
– Ça alors.
- Tout petit, déjà, après un marathon ou une dégustation de fromages, pour me détendre, je faisais un plan comptable. Un bilan. Parfois même un tableau excel. Aujourd'hui, c'est devenu mon métier.
– Quelle chance !
– Oh, la chance n'y est pour rien, quand on veut on peut, tout est question de volonté, et un match n'est jamais joué avant le coup de sifflet final.
– Quelle sagesse !
– Mais vous, mon brave, avez-vous également connu la satisfaction d'avoir fait, si j'ose dire, de votre hobby une profession ?
– Hé bien non, pas du tout.
– C'est ballot.
– Mais non. Au contraire. Car j'ai fait de ma profession un hobby ! Et j'en suis ravi.
– Plaît-il ?
– J'ai fait de ma profession un hobby. Le matin, j'arrive au travail, je relève mes e-mails, j'y réponds, je fais des concours sur internet, j'écoute de la musique, je poke des amis, je lis des blogs, je lis des journaux en ligne, je lis les commentaires, je me lamente sur l'état de l'humanité, je bois un café, je tweete, je facebooke, j'instagrame, je rebois un café, je commente le match d'hier soir avec mes collègues, j'achète des billets d'avion, je me gratte le dos, puis, quand je sens que je commence à m'ennuyer, je bosse un moment. C'est très gratifiant.
– Quelle chance.


 
 Archives 
Le 31/08/2013
 
 Archives 
Le 01/05/2013
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
922 art.
 
 Vedettes etc.
570 art.
 
 Confs & Perfs
617 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
183 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point