Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Auteurs maison

Les Rencontres Télérama
Maylis de Kerangal, Réparer les vivants
Télérama Dialogue


Toute la rédaction de Télérama se mobilise une journée durant pour célébrer le travail d’artistes, créateurs et intellectuels avec lesquels l’hebdomadaire entretient une relation singulière. Chaque journaliste a choisi d’interviewer selon son goût, sa curiosité, une personnalité marquante – présente ou pas dans l’actualité de cette rentrée culturelle, star dans sa discipline ou pas encore révélée au plus grand nombre. L’occasion, pendant toute une journée, d’entendre parler littérature, cinéma, musique, design, théâtre, photographie, BD, mais aussi journalisme et sciences humaines…

Chacun de nos invités sera interrogé librement sur son parcours, son travail, son oeuvre ou son actualité. Ce lundi 29 septembre 2014, ces rencontres avec des personnalités rares occuperont toutes les salles du Théâtre du Rond-Point – comme souvent partenaire actif de nos manifestations –, de 10h à 22h30 non-stop. Lors de cette journée bouillonnante, on (re)découvrira non seulement des créateurs qui nous enthousiasment mais on verra aussi toute une rédaction amoureuse de culture au travail.

Fabienne Pascaud

Enregistré le 29 septembre 2014 au Théâtre du Rond-Point

Durée 51:59


À lire aussi...
 Auteurs maison 
Le 03/06/2010
Alertez les bébés
Simone a besoin d’un passeport pour monter dans l’avion. Précision : Simone a 9 mois. A cet âge là, il n’y a pas si longtemps, on ajoutait son nom sur les papiers de papa et maman, mais c’est terminé. La faute à papa et maman qui ne s’aiment plus comme avant, ou bien la faute aux terroristes qui font péter les avions ? On ne sait pas. Deux photos d’identité sont nécessaires. Direction le photomaton. Simone a tout de même de la chance, dans notre monde cruel les petites boîtes à rideau ne cachent plus de curés.
« Il faut que l’enfant soit de face, ne sourie pas, qu’elle n’ait pas la bouche ouverte et qu’on ne voie pas vos mains madame » a précisé l’employé de la Préfecture.
Madame, c’est la mère. Elle tourne le tabouret au maximum, le plus haut possible pour atteindre le viseur. Ne bouge pas Simone, tu vas tomber. « Qu’on ne voie pas vos mains madame ».  Ah oui, la tenir à bout de bras. Au niveau de la couche humide ça devrait aller. On appuie. Non Simone ne regarde pas maman ! Clic. Trop tard. Beau profil de Simone. Remettre quatre euros.  Non Simone ne lève pas le bras ! L’autre non plus ! Ne bouge pas. Là c’est bien, on appuie. Non Simone ne souris pas !  C’est interdit ! Clic. Quatre euros encore. Non ne rigole pas ! C’est pas drôle. Faut que tu aies peur Simone, comme tout le monde ! 
Vingt euros plus tard, la crampe au bras et la couche nettement plus humide,  enfin une planche correcte. Retour vers l’employée de la préfecture qui sort son décimètre et mesure entre les deux oreilles : « 4 millimètres trop court. A refaire ». En voiture Simone.  
 
 Auteurs maison 
Le 02/11/2010
Haïku de comptoir 90
L'infini
Y'en a plus
Y'en a encore
 
 Auteurs maison 
Le 21/08/2013
Haïku de comptoir 104
Parler Ecouter On boit quand ?
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
889 art.
 
 Vedettes etc.
554 art.
 
 Confs & Perfs
584 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
180 art.
 
 Presse
65 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point