Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Auteurs maison

Les bonus de la saison
Jean-Philippe Toussaint et le personnage au XXIe siècle
L'écrivain Jean-Philippe Toussaint est pour deux soirs sur la grande scène du Rond-Point avec M.M.M.M. (Marie Madeleine Marguerite de Montalte), un spectacle qu'il a conçu avec le musicien Alexandre Rochon et le Delano Orchestra. En lecture, musique, vidéos il vous propulse au cœur d'une saga qui ne ressemble à aucune autre saga — sauf qu'on y atterrit au Japon et y explore la Chine. Et nous invite à traverser à la vitesse d'une soirée de théâtre sa tétralogie déployant en quatre romans l'amour entre un narrateur et une grande styliste internationale (Faire l'amour; Fuir; La Vérité sur Marie et Nue).
Mais quel besoin a eu Toussaint de grimper sur les planches ? La même nécessité que lorsqu'il tourne un film, une vidéo expérimentale, photographie Tokyo ou les mégapoles chinoises, monte une exposition pour le Louvre : il y déploie son regard sur le monde du XXIe siècle autant que lorsqu'il écrit, nous ouvrant ainsi dans son atelier.
Propos recuillis par Jean-Daniel Magnin
À lire aussi...
 Auteurs maison 
Le 20/08/2012
 
 Auteurs maison 
Le 27/08/2011
T'auras du boudin
Carte postale de Louisiane
… Alors forcément on s’arrête. Il est 9 heures 30 du matin, y a déjà du monde garé sur le bord de la US 190 à l’entrée de Eunice, et la musique va bon train à l’intérieur. Chez Marc et Ann, un magasin plein d’accordéons et de guitares en semaine, c’est comme ça tous les samedis matins : on arrive avec son instrument, ou alors sans rien, dans ce cas on s’asseoit, on écoute ou on danse, tandis qu’une quinzaine de musiciens, grosse majorité d’anciens, plus quelques enfants, jouent  les airs cajun. Derrière le comptoir pour le petit déjeuner, y a du boudin (saucisse fourrée au riz) plus ou moins épicé et aussi du café à volonté. 
-Combien je vous dois ? 
-Rien du tout,  mais c’est gentil de demander.
Savent-ils que Wall Street dévisse ? La porte semble étanche au reste du monde. Elle s’ouvre pourtant souvent. Encore un senior armé d’un violon.  Charles, 74 ans, est venu avec son triangle, il a aussi une carte de vétéran de l’armée américaine dans son portefeuille, un petit rectangle blanc dont les dates laissent entendre qu’il a connu le pire. Laisse les bons temps rouler,  comme ils disent. Les vieux parlent encore un peu ce français là,  les jeunes le chantent sans le comprendre.  
Attendre, chez eux, ça se dit espérer.
 
 Auteurs maison 
Le 28/09/2011
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
898 art.
 
 Vedettes etc.
560 art.
 
 Confs & Perfs
589 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
180 art.
 
 Presse
65 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point