Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Confs & Perfs

Nos disques sont rayés
Sophie Wahnich : La démocratie prise en étau
Avec la revue Vacarme


À Tunis en janvier 2011, un homme ou une femme avait écrit comme on écrit à sa belle, « démocratie mon amour ». Sur un mur avec un grand cœur enfantin entre « mon » et « amour ». Enfance du désir de démocratie. Une érotique de la politique qui fait que, par amour, chacun voudrait retenir sa propre violence, dans la peur de faire un malheur. Tous ces déçus de la démocratie ont-ils vraiment aimé comme on aime d’amour, en tremblant, celle qu’ils veulent punir en l’abandonnant qui aux fondamentalismes, qui au nationalisme identitaire et qui au néolibéralisme ? Ces monstres la broient et se nourrissent l’un l’autre. Comment desserrer l’étau et retrouver ce désir ardent de démocratie ? Comment réinventer une forme de vie démocratique ? Le regard historique tend une toile, il fabrique un passé par lequel le présent se présente. La démocratie prise en étau, c’est aussi le titre du numéro de février que prépare, avec Sophie Wahnich, la revue Vacarme. Une dizaine de ses membres viendra se glisser parmi le public de cette soirée. Avec Sophie Wahnich, la revue Vacarme fera du vacarme depuis la salle.

Sophie Wahnich est directrice de recherche au CNRS (IIAC/PSL), elle travaille entre histoire, anthropologie et études politiques sur la Révolution française. Elle interroge notre présent en écoutant les conseils, avis et perplexités vécues de nos ancêtres révolutionnaires. Pour faire passage, elle fait confiance aux émotions, celles qui se déploient quand l'injustice, la trahison, l'oppression fabrique la résistance des acteurs qui tentent de frayer un chemin révolutionnaire. Elle est membre de la revue Vacarme, écrit une tribune historique mensuelle dans Libération. Elle a notamment publié La Révolution française n’est pas un mythe, Paris Klincksieck, critique de la politique, 2017, Le radeau démocratique, chroniques de temps incertains, Paris, Lignes, 2017 ; La longue patience du peuple, 1792 naissance de la République, Paris, Payot 2008.

Enregistré le 9 février 2018 dans la salle Roland Topor du Théâtre du Rond-Point
Durée : 02:05:02


À lire aussi...
 Confs & Perfs 
Le 18/01/2014

Jean-Michel Espitallier : "Vu à la télé"
Geographic Fantasy #2
> premier épisode             > épisode suivant
Les loisirs, quel boulot ! La question du travail implique toujours, par opposition, celle des loisirs (comme si le travail excluait mécaniquement plaisir et liberté - loisir vient du latin licere, permis). Ce sont donc les loisirs, le tourisme et les vacances – ce moment où nous faisons de nos vies des petites maquettes de paradis et du mois de congés une épopée de poche – que l’écrivain poète Jean-Michel Espitallier a décidé d’explorer. Son univers linguistique et sonore aussi inventif et burlesque que délicieusement dérangeant, mêle listes et inventaires, détournements et parodies, mauvaises farces et vrais chocs de langue. Fantaisies géographiques (France profonde ou ailleurs exotiques), dépliants touristiques pris au pied de la lettre, cartes postales détournées, pays de cocagne peuplés de people, c’est une fois de plus en jouant avec le comique, l’absurde, le saugrenu, mais aussi le rire jaune et l’émerveillement toponymique, que Jean-Michel Espitallier nous entraîne dans une performance loufoque, drôle, grinçante et forcément à côté de la plaque. Enregistré le 29 novembre 2013 dans la salle Roland Topor Théâtre du Rond-Point. > écouter le podcast audio complet > les autres Trousses de secours dédiées au travail
En partenariat avec Cinaps TV et Rue 89
 
 Confs & Perfs 
Le 14/01/2013
 
 Confs & Perfs 
Le 27/11/2012
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
911 art.
 
 Vedettes etc.
566 art.
 
 Confs & Perfs
602 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
183 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point