Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Auteurs maison

Les bonus de la saison
FantaZio #6 : Mon anthropocène
Performer, musicien, contrebassiste, FantaZio se jette seul dans le théâtre avec Histoire intime d'Elephant Man, un texte hors limites mais épris d'exactitude, où il nous fait partager "comme un plat de fruit de mer" les liens fluides et harmoniques qui nous unissent tous dans un même continuum. Lui le voit et plus on l'écoute, plus on se dit qu'il doit avoir raison, même si ce qu'il nous dit vient plutôt du vécu que de la raison, justement. N'en disons pas plus, mieux vaut l'écouter.
Propos recueillis par Jean-Daniel Magnin
Publié le 22 novembre 2018 sur ventscontraires.net, la revue en ligne du Théâtre du Rond-Point
À lire aussi...
 Auteurs maison 
Le 19/11/2014
Vous avez perdu votre langue ?
– Vous avez perdu votre langue ?
– Ben oui, c’est idiot, je l’avais tout à l’heure.
– Elle ne doit pas être loin alors…
– C’est malheureux, je m’en suis servie il n’y a pas si longtemps et puis là, impossible de remettre la main dessus…
– La main sur votre langue ?
– C’est énervant. Qu’est-ce que je vais faire sans elle ?
– Pas de panique. On devrait pouvoir la retrouver. Elle était comment ?
– Ma langue ?
– Comment voulez-vous que je vous aide à la retrouver si vous ne me la décrivez pas un minimum ?
– Bien sûr. Mais ce n’est pas facile…
– Faites un petit effort ! Elle était comment je vous demande ? Vive ? Littéraire ? Populaire ? Argotique ? Soutenue ? Claire ? Commune ? Naturelle ? Construite ?
– Un peu tout ça, oui, ça dépend des moments…
– Vivante ?
– Vivante, ça oui !
– Le lendemain des soirées que je passe avec vous. Pâteuse même on peut dire.
– Vous ne m’aidez pas beaucoup…
– Je sais bien. En tous cas, elle m’était très utile. Aussi bien au quotidien, quand je faisais mes courses que dans ces moments de béatitude où je flirte avec les étoiles. Elle était ma compagne fidèle, mon rapport aux autres. Elle était changeante, inattendue, originale parfois. Et puis amicale, chaleureuse, colorée. Enfin, elle avait son caractère. Parfois, elle était plus ombrageuse, plus mélancolique. Mais elle était joueuse, elle me mettait des mots au bout d’elle-même que je perdais, que je n’arrivais plus à retrouver et puis qui me revenaient. Quand je m’y attendais le moins. Elle m’exprimait à demi-mots. Elle s’échappait bien parfois un peu mais jamais très longtemps. J’avais besoin d’elle. Elle était pour moi tellement… maternelle.
– Ecoutez… J’ai l’impression qu’elle vous est revenue…
– Vous croyez ?
– À mon avis, il suffit de parler d’elle pour la faire revenir.
– Pourvu…
 
 Auteurs maison 
Le 23/05/2011
 
 Auteurs maison 
Le 01/04/2011
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
911 art.
 
 Vedettes etc.
566 art.
 
 Confs & Perfs
602 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
183 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point