Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Confs & Perfs

Nos disques sont rayés
Kader Aoun et des stand-uppers : "Je n'abandonnerai jamais la banlieue"
Nos disques sont rayés #3 Festival citoyen des "périféeries urbaines"


« Je n’abandonnerai jamais la banlieue », Kader Aoun avec AZ, Merwane B, Lenny Mbunga, Seb Mella.

Kader Aoun a grandi dans le 93. Sa mère vit toujours dans le 93. Lui aussi. Mais ils ne sont la périphérie de personne. Ou alors Paris est leur périphérie. C’est vrai qu’il y a une frontière. Kader a beau avoir fait des études, SciencesPo, « il y a une frontière qu’on te met en permanence en travers de la route. » Délit de faciès, on ne passe pas. Pour ouvrir la porte, il faut une rupture, un choc, une forme de violence. Heureusement pour lui ça a été le rire. La dernière porte à laquelle il a essayé de frapper. Le stand-up est un truc très américain avec un énorme public. Celle-là s’est ouverte. Il y a laissé un pied pour garder le passage et a formé plusieurs générations d’artistes. « Je me fous d’où ils viennent, de quel milieu ils sont, dès l’instant que je reconnais un talent. » Mais quand il donne rendez-vous dans Paris à des minots venus de banlieue, des comiques en qui il croit, ils attendent que Kader soit dans le café avant d’entrer. « Ils ne s’autorisent que les chichas à Paris. » Pour lui c’est obsessionnel, il essaie de mélanger les gens, de manière intergénérationnelle aussi. Il fait de la politique tous les jours, avec des blagues.
 
Programmation Jean-Daniel Magnin pour le festival Nos disques sont rayés, Théâtre du Rond-Point

À lire aussi...
 Confs & Perfs 
Le 25/04/2014
 
 Confs & Perfs 
Le 12/08/2011
 
 Confs & Perfs 
Le 29/01/2020
Mahmoud & Nini
Un spectacle en français et arabe découvert dans le In d'Avi...
Formidable dialogue qui explose nos idées reçues sur l'autre, Mahmoud & Nini, spectacle en français et arabe découvert dans le In d'Avignon, a été écrit et mis en scène par Henri Jules Julien à partir d'improvisations de ses deux interprètes Virginie Gabriel et Mahmoud El Haddad. En scène au Rond-Point le samedi 8 février à 18h30, lors du festival "Réparer le monde - Nos disques sont rayés #4" Virginie (Nini), une femme française dans la cinquantaine, rencontre Mahmoud, jeune égyptien à la peau cuivrée.
Pleine d’empathie, de volonté de comprendre, d’aimer, voire d’aider, Nini recycle la chape d’idées reçues et d’idéologies que tout européen supporte sur le monde arabo-islamique. Mais Mahmoud, au début très coopératif et poli, se rebiffe. Qui est elle pour poser de telles questions ? Et tout simplement : qui est-elle ? Ironiquement et symétriquement, Mahmoud pose alors sur Nini un regard tout autant nourri d’idées reçues, d’idéologies, etc qu’un homme arabe peut porter sur une femme française. Il ne suffit pas de simplement vouloir pour s’émanciper de siècles de visions biaisées. Une insolente traversée des lieux communs de la « rencontre interculturelle » par temps de crise identitaire. > le programme complet du festival
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
922 art.
 
 Vedettes etc.
570 art.
 
 Confs & Perfs
636 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
183 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point