Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Confs & Perfs

Nos disques sont rayés
HK : "Je suis"
Nos disques sont rayés #3 Festival citoyen des "périféeries urbaines"
Carte blanche à Amnesty International : "Au pays des droits... de qui ?" Soirée débat et concert avec : Amnesty International, Slim Ben Achour, Kamel Daoudi, Nicolas Krameyer, Mathilde Robert, HK et ses musiciens Manuel Paris, Saïd Zarouri, Meddhy Ziouche

Présumés coupables
Contrôles discriminatoires, assignations à résidence illimitées, violences policières contre les migrants et harcèlement des citoyens qui les soutiennent, les politiques de sécurité s’apparentent de plus en plus à une carte blanche donnée à l’arbitraire... Amnesty International donne la parole à celles et ceux qui vivent et combattent cet état de fait : l’avocat Slim Ben Achour dénonce le contrôle au faciès et le profilage ethnique pratiqués par la police française, qui se croit protégée par la croyance aveugle au principe d’égalité ; contacté par appel vidéo, Kamel Daoudi, le plus vieil assigné à résidence de France depuis qu’on le soupçonne d’être lié à Al Kaïda, ne voit pas d’issue à son exil intérieur dans un village français où il doit aller pointer plusieurs fois par jour à l’antenne de police ; Mathilde Robert, jeune militante, a documenté les violences des forces de l’ordre contre les migrants et le harcèlement policier dont sont victimes citoyens solidaires présents dans la jungle de Calais.
Le tout en musique avec le chanteur engagé HK et ses musiciens.

Conférence programmée le 8 février 2019 par Jean-Daniel Magnin pour le Théâtre du Rond-Point et Ivan Guibert pour Amnesty International
Captation Léo Scalco et Sarah Mei-Chan
À lire aussi...
 Confs & Perfs 
Le 09/07/2013
 
 Confs & Perfs 
Le 24/06/2013
 
 Confs & Perfs 
Le 02/10/2013
Télérama Dialogue : Jean-Claude Gallotta
Les Rencontres Télérama
Avec Jean-Claude Gallotta Entretien : Emmanuelle Bouchez "Parce qu’il réussit à rendre sexy sur scène des hommes aux jambes nues portant socquettes.
Parce qu’il aime danser partout, dehors ou dedans, et qu’il a été un des premiers à le faire.
Parce que tous les corps l’intéressent.
Parce qu’il se laisse emporter par les mots quitte à être parfois un peu bavard.
Parce que confier ses états d’âme ne le rend jamais narcissique.
Parce qu’il aime le rock et le baroque.
Parce que son art de chorégraphe est aussi l’histoire du couple qu’il forme avec Mathilde Altaraz.
Parce qu’il déjeune sur le pouce de maquereaux en boîtes.
Parce qu’à 60 ans, il porte le perfecto sans ridicule.
Parce qu’il est fidèle à sa troupe qui le lui rend bien.
Parce que celle-ci danse du bout des pieds au bout des doigts.
Parce qu’il est devenu un grand artiste sans quitter Grenoble, sa ville d’origine.
Parce qu’il a un jour créé une pièce comme Daphnis è Chloé, bijou de virtuosité sensuelle..." Durée : 00:51:18 Enregistré le 23 septembre 2013 dans la salle Tardieu du Théâtre du Rond-Point En partenariat avec France Inter et la MGEN.
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
918 art.
 
 Vedettes etc.
569 art.
 
 Confs & Perfs
614 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
183 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point