Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Auteurs maison

Nos disques sont rayés
Alain Damasio : manifeste contre Big Mother
Nos disques sont rayés #3 Festival citoyen des "périféeries urbaines"

Conférence-performance d'Alain Damasio : "Manifeste contre Big Mother" Avec Alain Damasio, guitare Yan Péchin, présentation et conversation : Mathias Echenay, fondateur des éditions SF La Volte

Auteur phare de la science-fiction française, Alain Damasio zone toujours dehors : il n'a pas de téléphone mobile et ne consulte ses mails qu'une fois par jour. On ne sait jamais où est cet oiseau, sans doute en train d'écrire un futur pavé culte dans son nid secret et de survoler les bords de notre monde : forêts, squats, ZAD, tiers lieux de périphérie, campements décroissant ou low tech. C'est bien parce que son esprit navigue déjà dans les ruptures technologiques à venir – son pétrole poétique – qu'il se méfie plus que quiconque de notre assentiment religieux au sacro saint Progrès. Si Big Brother a déjà pris la couleur sépia du croquemitaine d'antan, c'est plutôt de Big Mother et de son lait numérique qu'il faut se départir d'urgence. Résister à notre propre technophorie, ne pas perdre de vue la visée politique et de contrôle doux que chaque nouveauté high tech nous propose, rester du côté de l'humain, du vif, des senteurs et de l'entraide, des marges. Inventer des friches interstitielles : Alain Damasio zone toujours dehors.


Programmé le 16 février 2019 par Jean-Daniel Magnin pour le Théâtre du Rond-Point
Captation Léo Scalco, Sarah Mei-Chan


À lire aussi...
 Auteurs maison 
Le 01/10/2013
Qu'y a-t-il après la mort ?
Des trucs
Après la mort, il y a une boite de crayons de couleurs, un entonnoir en plastique jaune et un sachet de thé. Cela valait-il la peine de nous en faire tout un foin ?
 
 Auteurs maison 
Le 06/11/2015
Chez nous, en Auvergne
Toute activité humaine génère sa part de déchets. Prenons le cas des volcans par exemple. Autrefois, ils n’hésitaient pas à nous balancer quantité de trucs sur la tête, blocs composites noirs et autres coulées de produits dégeulasses et juteux. Chez nous, en Auvergne, nous avons décidé de prendre notre revanche contre ces cavités qui ne servent plus à rien, par la mise en place d’une gestion des déchets engendrés par leur accumulation dans nos cratères vides : papier, carton, verre, plastique, métaux. En effet, l’accroissement démographique de la société de consommation a multiplié la quantité de déchets pour atteindre 480 kg par an. Qu'ils soient industriels ou ménagers, organiques ou métalliques, ils peuvent donc être stockés sans problème dans nos cratères absolument vides, dont la béance inutile permettra de régler une fois pour toutes la question des déchets. Les risques d’une reprise d’activité sont faibles, cependant un réveil de type nourrisson (n’importe quand en pleine nuit) peut se produire. Le renvoi des déchets représente un risque sanitaire puis énergétique et enfin environnemental. C’est pourquoi cette solution est déjà un premier pas vers un développement écologique et durable.
 
 Auteurs maison 
Le 20/12/2012
Le monde est sans fin
Il y aura toujours des petits nouveaux géniaux, de ceux qui escaladent l'escalier roulant à  l'envers, réinventent joyeusement la banalité des choses, mélangent le sel et le miel, retroussent les thermomètres, bricolent les mots qui manquent, rendent chèvre les vieilles barbes, criblent  leurs blocs notes de trésors branlants, relancent en riant ce bon vieux jet d'étincelles né à l'époque du silex. La fin du monde est sans fin : à nous de la recommencer encore et encore. Dans les vents contraires.
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
920 art.
 
 Vedettes etc.
569 art.
 
 Confs & Perfs
614 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
183 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point