Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Auteurs maison

Helios Azoulay
5. De la résonnance
Combien de temps ça dure 2 minutes ?
Hélios Azoulay,musique incidentale,ventscontraires.net,théâtre du Rond-Point
Une série où Hélios Azoulay parle et au bout de 88 secondes vous entendrez 24 secondes de musique incidentale.
À lire aussi...
 Auteurs maison 
Le 14/09/2015
En avant le progrès !
— Savez-vous, monsieur, que j’ai une montre connectée ?
— Pas possible !
— Mais oui, monsieur, comme je vous le dis.
— Mais que faites-vous de votre montre connectée ?
— Hé bien, je peux, par exemple, vous dire le nombre de pas que j’ai effectués dans la seule journée d’aujourd’hui.
— Grandiose ! et vous en avez fait combien ?
— Alors, laissez-moi consulter ma montre… J’en ai fait 1789.
— Ça, c’est vraiment stupéfiant, c’est une révolution. La montre indique la marche, c’est preuve que votre montre marche.
— Je ne vous le fais pas dire ! On n’arrête pas le progrès.
— Quant à moi, monsieur, j’ai là un petit essai de Jean-Pierre Siméon sur la poésie.
— Remarquez que je peux faire beaucoup d’autres choses avec ma montre connectée.
— Il y est beaucoup question de poètes, vous comprenez ?
— Par exemple, ma montre est connectée avec mon téléphone.
— On n’arrête pas le progrès ! « La poésie sauvera le monde », nous dit Jean-Pierre Siméon.
— Même si je me sauve, voyez, j’ai un GPS sur ma montre, alors je peux me retrouver.
— Il faut dire que le monde est un peu chamboulé, voyez par exemple les médias qui vous servent une langue toute préparée, et qui vous disent ce que vous devez penser de tout. Tandis que la langue des poètes…
— C’est que, voyez-vous, je n’ai plus besoin des autres pour penser, puisque je suis connecté en permanence.
— Oui mais l’alexandrin ?
— Hé bien voyez, il me suffit de taper « alexandrin » sur ma montre, et je peux vous en trouver un.
— Vous n’en connaissez pas vous-même ?
— Vous voulez dire : un habitant d’Alexandrie ?
— Enfin… pas tout à fait, je parle de vers.
— Des verres ? Mais quels verres ? Ma montre connectée a aussi un verre. Ça la protège, naturellement.
— Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.
— Je vois : ma montre est noir brillant, elle sonne à chaque réception de mail, mais elle n’a pas d’odeur.
— Ça viendra, ça viendra. Les constructeurs n’ont pas encore pensé à tout.
— Et l’écran est tactile.
— Qui rime avec futile.
— Pourtant, regardez comme ma montre a peu d’épaisseur.
— La poésie, en revanche, ne cherche que l’épaisseur.
— Et ma montre me permet de recevoir mes mèles.
— Cherchons justement un vers se terminant par mèle, pour faire la rime.
— Vous voulez que je cherche sur ma montre ?
— Non, non merci. « Les vœux où le regret au souvenir se mêle » c’est du Chénier. J’ai trouvé celui-là dans ma mémoire.
— Moi, j’ai 10 giga octets de mémoire vive au poignet.
— La mémoire, voyez, c’est ce qui reste quand on a tout oublié.
— Pas du tout, monsieur ! Ma montre a tout en mémoire.
— Oui mais quand elle est en panne ? ou quand elle n’est plus rechargée ?
— Voyons, monsieur, c’est une Watch !
— Je vois, je vois, en effet. Pas très commode pour la rime, votre Watch.
— ???
— Ah, si ! Attendez un peu…
« Je vis au jour le jour, à l’heure de ma Watch,
Elle colle à ma peau, elle est mon parfait patch. »
— Mais dites-moi au moins, monsieur, vous avez l’iphone 6 ?
 
 Auteurs maison 
Le 17/06/2012
Cinq regrets
J'ai mangé un bébé, et ça n'a pas bon goût.

J'ai brûlé la Joconde, et ça a fait beaucoup de fumée.

J'ai tué ma mère, maintenant, je dois faire le ménage.

J'ai épousé un bulot, et je m'ennuie à table.

J'ai couché avec le Pape, il sent fort et ronfle au lit.
 
 Auteurs maison 
Le 28/03/2013
Vivre au petit Clamart
Freud n'est pas mort, il habite le petit Clamart. C'est Jung qui me l'a dit, qui habite lui aussi le Petit Clamart. A côté de chez Nietzsche, qui vit dans le même immeuble que Bachelard. J'ai voulu savoir pourquoi tous ces illustres pas morts habitaient le petit Clamart. J'ai téléphoné à une agence immobilière. Les prix sont raisonnables, par rapport à ce qui se pratique dans les autres villes de la grande couronne. Kant paie 600 euros pour un soixante quinze mètres carrés au dessus de chez Marx qui ne paie lui que 400 euros. C'est vrai qu'à ce prix là, c'est intéressant. Et ça, les philosophes le savent, que "l'intéressant vaut le détour" eux qui sont loin d'être idiots en la matière. Kant n'a -t-il pas écrit, " 2000 euros pour cinquante mètres carrés, faut pas nous prendre pour des buses ! " chez Arléa. Merci à l'Agence Platon de nous avoir dévoilé ses prix.
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
887 art.
 
 Vedettes etc.
552 art.
 
 Confs & Perfs
578 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
176 art.
 
 Presse
65 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point