Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Archives

Le Corbo
Prévenez qui vous savez ...
Lettre anonyme n° 24

À lire aussi...
 Archives 
Le 27/01/2012
Va-nu-pieds
Militons un peu, voulez-vous ? Et pour une chose à peu près inutile, en tout cas bien vaine au regard des urgences de ce monde : la possibilité de marcher pieds nus dans les musées.
Il nous arrive à tous d’avoir mal aux pieds après deux heures de marche et de piétinement dans les salles les plus réputées. Personnellement, je ne résiste pas à la délicieuse sensation de quitter mes chaussures pour ensuite visiter à mon aise, enfin réceptif à toutes les merveilles, ma paire de pompes dans le dos, tenue à la main. Mal m’en prend ! Aussitôt, une armée de gardiens, ou des conservateurs appelés à la rescousse, viennent m’intimer l’ordre de me rechausser. Avant d'obtempérer, je demande, au fond, quel est le problème. Personne n’ose dire « ça ne se fait pas », alors on évoque la sécurité : je pourrais, c’est vrai, lancer une chaussure sur une toile. Mais n’importe lequel des visiteurs peut le faire, et puis les sacs à main des dames alentour me paraissent tout aussi dangereux. Non, ça ne tient pas. Seule une espèce de bienséance oblige à se martyriser les pieds au musée. On ne peut même pas parler de sacralisation du lieu, car un geste insigne des lieux sacrés et de s’y déchausser, justement. Ce qui fait obstacle à cette pratique est le manque d'habitude, la marginalité. Je propose donc une campagne nationale de promenade nu-pieds dans les musées. On commence samedi prochain.
 
 Archives 
Le 18/09/2011
 
 Archives 
Le 21/07/2011
La vie de couple, c'est merveilleux
mais c'est parfois pénible
À deux, dans un grand lit, après une bonne dispute, le premier qui s'endort a perdu. En effet, dans une telle situation, afin de ne pas passer pour un rustre insensible ou pour une garce égoïste, il n'y a qu'une solution : ne pas trouver le sommeil. Alors, je me suis levé, je suis allé dans la salle de bains, et j'ai pris trois cachets de vitamine C. Ensuite, je suis retourné me coucher, j'ai attendu qu'elle s'endorme, et j'ai savouré ma victoire... en ne fermant pas l'œil de la nuit.
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
927 art.
 
 Vedettes etc.
576 art.
 
 Confs & Perfs
641 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
196 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point