Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du
Le Tampographe Sardon

En savoir plus sur l'auteur
 
 Archives 
Le 30/10/2015
Des nouvelles de ma famille
Ma cousine Maria Sardon, championne de lever de pierre ou harrijasotzaile, sport basque traditionnel qui consiste à lever le plus de fois possible en quatre minutes une énorme pierre.
C'est avec un tremblement de fierté que j'apprends que Maria Sardon est en bonne place pour remporter le championnat d'Euskadi. Elle a ébloui son monde en soulevant un total de dix-huit tonnes durant une seule journée de compétition. Il s'agissait d'un autobus transportant une équipe d'haltérophiles et leur matériel de gala, coincé dans un sens unique un peu tortueux de Donostia.

Très obligeante, cousine Maria a hissé le véhicule sur une épaule, et l'a déposé sur la rocade, trois kilomètres plus loin. Durant le trajet, elle est restée souriante et a même pris des nouvelles de la santé du conducteur de bus, qu'elle connaissait un peu.
 
 Archives 
Le 08/10/2015
Travaux d'aiguille
J'aime beaucoup les travaux d'aiguille, j'ai appris à tricoter de bonne heure, essentiellement pour faire chier mon père qui me voyait déjà jouer deuxième ligne à l'Aviron Bayonnais. Le tricot et la couture sont incompatibles avec le jeu à XV. Mon père m'a inscrit à l'école de rugby, où je me rendais tous les samedis avec le petit sac à dos que j'avais cousu moi-même. Mes camarades m'appelaient Pédé, Tapette, Fiotte, et crachaient de solides glaviots verts et blancs sur mes affaires quand j'avais le dos tourné. Ensuite ils allaient se doucher tous ensembles et se savonnaient lentement devant des messieurs du club qui venaient dans les vestaires pour repérer de nouveaux talents. On voyait clairement, à la bosse qui enflait sous leurs pantalons, qu'ils appréciaient véritablement la robuste jeunesse basque aux fesses de montagnards naïvement luisantes de gel-douche.
Le résultat de mes efforts pour apprendre le point jersey et le crochet ne s'est pas fait attendre, on m'a retiré de l'école de rugby et j'ai eu la paix pour un moment.
 
 Archives 
Le 01/10/2015
 
 Archives 
Le 04/09/2015
 
 Archives 
Le 05/06/2015
Documents administratifs
Permis N°2
Sans préjudice d'autres avantages, le titulaire de la présente carte a le droit de traquer, capturer et abattre les animaux domestiques dont la liste suit :
chiens, chats, canaris, perroquets, volailles d'ornement, cobayes, hamsters, batraciens de terrarium, insectes et arachnidés d'agrément, iguanes, furets, poneys, poissons d'aquariums et de bassins.
Il pourra exercer librement la chance au tir, chasse à courre, chasse aux toiles, piégeage, chasse au leurre, embuscade, furetage, chasse de nuit, chasse sous-marine, chasse au poste, battue, fauconnerie.
 
 Archives 
Le 04/05/2015
 
 Archives 
Le 05/02/2015
Simulateur d'état dépressif
Série en cours d'élaboration. Ou pas. À quoi bon, finalement.
 
 Archives 
Le 01/02/2015
Par la racine
Bons points modernes #7
 
 Archives 
Le 25/11/2014
Poésie
La poésie je sais pas si ça s’attrape comme la gastro. J’ai été frôlé durant quatre jours par toute une cohorte de vieux clodos littéraires pas toujours très propres et qui ne se lavent pas toujours les mains en sortant des cabinets. Certains déclamaient des poèmes sans précaution d‘hygiène.
Dans l’ensemble j’ai bien résisté, mais je me sens quand même un peu patraque ce matin. Je me demande si je couve pas une saloperie.
Ah que Paris était jolie au printemps, ah toutes les femmes sont belles et tous les hommes sont des princes de la vie de Paris au printemps de la liberté, des oiseaux au plumage de jaspe .
Ah que les mots sont beaux.
Je chante les mille couleurs chamarrées de la vie, les mots de l‘amour comme l‘oiseau qui s‘envole vers la liberté du pays merveilleux.
J’aime polir les mots sur mon établi de poète pour regarder la vie à travers les milles couleurs chamarrées de l’arc en ciel de la vie de ton cul.
 
 Archives 
Le 13/11/2014
 
1 / 4
Suivant
 
Le Tampographe Sardon
Le Tampographe ne fabrique jamais de tampons sur commande. Il n'aime pas les artistes, il s'intéresse pas à leur travail, il n'a aucune curiosité pour les merdes qu'ils produisent généralement, s'il pouvait il les emploierait volontiers à goudronner les routes, curer les fossés, vider les poubelles ou creuser le canal Seine-Volga.

Son site : http://le-tampographe-sardon.blogspot.com/
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
927 art.
 
 Vedettes etc.
576 art.
 
 Confs & Perfs
641 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
196 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point